revo russe

 

 Au local du NPA33,
99 rue Camille Sauvageau
 

Samedi 1er avril à 14h :

La révolution de 1905, quelle révolution pour la classe ouvrière moderne ?

Samedi 22 avril à 14h :

La révolution de 1917 et le premier pouvoir démocratique de la classe ouvrière

Samedi 20 mai à 14h :

L’échec de la vague révolutionnaire des années 20 et la contre-révolution stalinienne

Un siècle après, la Révolution russe n’a toujours pas été digérée par les libéraux d’aujourd’hui. Le Figaro Histoire titre « Quand Lénine inventait le totalitarisme ». Un sociologue russe indépendant du pouvoir explique que « Le centenaire de la révolution doit permettre au Kremlin d’immuniser les Russes contre toute révolte »...

Au moment où la mondialisation capitaliste vit dans la crainte d’une nouvelle crise financière généralisée, qui s’annonce plus brutale encore que celle de 2007-2008, évoquer « 1917, l’année où tout a basculé » (L’Obs) semble décidément dangereux pour les classes dominantes.

Pour notre part, nous proposons un retour sur cette expérience unique du mouvement ouvrier, pour revenir aux faits, à l’histoire réelle des classes sociales qui se soulèvent, des évolutions de conscience et des rapports de forces. L’histoire aussi du parti bolchevik et des courants révolutionnaires, loin des fables qui présentent la révolution sortant « toute faite » du cerveau de Lénine, suivi par un parti et un peuple marchant au pas... Caricatures et mythifications dont il faut se dégager pour débattre des perspectives révolutionnaires pour ceux qui veulent changer le monde aujourd’hui.

Revenir aux faits, à l’histoire de la lutte des classes, c’est chercher à comprendre comment des ouvrier-e-s, des paysan-ne-s, des soldats ont pu renverser en février 1917 le tsarisme, la dictature qui semblait la plus solide de l’Europe. Comment ont-ils pu ensuite, en octobre, renverser le gouvernement provisoire de la bourgeoisie, construire leur propre pouvoir issu des assemblées démocratiques qu’étaient les soviets et confier ce gouvernement au parti bolchevik. Comment ont-ils aussi exproprié les grands capitalistes et les propriétaires terriens, tenu tête aux armées coalisées qui ont essayé d’écraser cette révolution. C’est discuter aussi de l’isolement de la Russie révolutionnaire, qui a fini par se dévorer elle-même à travers la bureaucratisation ouvrant la voie de la contre-révolution stalinienne.