En 1910, la deuxième conférence internationale des femmes socialistes adoptait, sur la proposition de Clara Zetkin, militante révolutionnaire et féministe, la création d’une journée internationale pour les droits des femmes. Dès l’année suivante, des manifestations avaient lieu au mois de mars dans plusieurs pays.

Le 8 mars 1917 à Saint-Pétersbourg (23 février du calendrier grégorien), des milliers d’ouvrières descendent dans la rue à l’occasion de cette journée pour exiger la paix, le retour des soldats et du pain. Elles appellent leurs collègues hommes à les rejoindre. Cette journée sera la première d’une révolution qui va secouer le monde entier et amènera les travailleurs et travailleuses russes et le parti bolchevik au pouvoir. Une révolution dont un des premiers actes sera d’accorder le droit de vote aux femmes.

Depuis plus de 100 ans, le 8 mars est jour international de combat féministe. Une journée que l’ONU et les gouvernements ont institutionnalisée et tenté de contrôler... mais le combat pour le droit des femmes, pour l’égalité entre les sexes, est un combat profondément subversif, qui conteste l’ordre établi, les pouvoirs, les Eglises de toute obédience, tous ceux qui entendent régenter la vie et le corps des femmes et, à travers elles, l’ensemble de la société. Un combat d’une actualité brulante !

A Bordeaux, ce 8 mars, plusieurs initiatives ont lieu :

- un rassemblement Place de la Victoire à partir de 15h40 (heure à partir de laquelle les femmes travaillent gratuitement du fait de leur salaire inférieur à celui des hommes) et à 18h par une chaîne humaine qui se déploiera rue Saint Catherine

- une manifestation nocturne non mixte qui partira à 20h place de la Victoire pour affirmer le droit pour toute femme de se promener seule la nuit dans les rues.

Samedi 10 mars de 15h à 18h à la salle cantonale (38 rue de Nuits à Bordeaux) aura lieu une réunion publique sur le thème « Harcèlement, violences, il faut que ça change » à l’appel du collectif bordelais pour le droit des femmes dont le NPA est membre.