fete2015npa33

L’édition 2015 de la fête du NPA33 a été, de l’avis de toutes et tous, un très bon moment militant.

L’après-midi, deux débats ont permis d’échanger d’abord sur quelle politique pour faire face à l’offensive gouvernement-Medef, puis sur la nécessaire solidarité des peuples contre l’impérialisme avec, en particulier, la participation de camarades sahraouis venus raconter leur lutte et leurs parcours (ils sont plus de 200 Sahraouis réfugiés à Bordeaux depuis des mois, chassés d’un camp à un autre, en butte aux pouvoirs publics). Des témoignages et des échanges riches, de belles rencontres qui ont contribué à donner son ton à la fête. De même que l’allocution de Philippe Poutou devant plus de 160 personnes affirmant notre solidarité avec tous ceux qui luttent et résistent, des salariés d’Air France aux peuples sahraoui, kurde, palestinien…, et appelant à renforcer le camp des anticapitalistes et internationalistes, à rejoindre le NPA.

La fête a aussi été l’occasion d’échanges fraternels avec les militants venus tenir une table et-ou participer aux débats dont ceux d’AC !, Attac, Lutte Ouvrière, Palestine33, Survie, l’UJFP, du Collectif G. Abdallah… Des échanges aussi autour de l’exposition réalisée pour l’occasion « Réfugiés des guerres, de la misère, du climat, Rroms, sans-papiers… A bas les frontières ! Solidarité des opprimés contre l’impérialisme » ou celle sur les « Caricatures et dessins de presse : de l’esprit de 1848 à celui de mai 68 » prêtée par un camarade du Lot…  avant de se retrouver autour d’un tajine cuisiné et servi par une équipe motivée.

Une fête à laquelle ont aussi contribué Bruno Loth venu présenter ses BD et qui a dessiné des dédicaces tout au long de la journée pour le plus grand plaisir de ses lecteurs, ainsi que Mathieu Barbances et sa contrebasse (anciens de la compagnie Jolie Môme) qui nous ont fait découvrir en soirée dans la bonne humeur leurs nouvelles chansons avant que la fête s’achève par un bœuf improvisé sous les acclamations de la salle. Une super journée qui donne envie de se retrouver très vite ! 

Quelques photos ici   

Et pour les camarades qui n’ont pas eu le temps de lire l’expo migrants ou veulent la relire, elle est téléchargeable en pdf ici.