grève 2La réforme du collège est rejetée massivement par les enseignants parce que, en plus d’accroître leur charge de travail, elle ne peut qu’aggraver les inégalités en accordant davantage d’autonomie aux directions d’établissement. Qu’importe ! Le gouvernement a décidé le passage en force et organise à partir de ce mois-ci des journées de formations par discipline où les collègues convoqués vont se retrouver face à leurs inspecteurs pédagogiques chargés de psalmodier la bonne parole.

précaritéLe 4 novembre dernier, un appel national à rassemblement devant chaque inspection académique a été lancé par une intersyndicale de l'éducation afin de dénoncer le sort réservé aux personnels précaires pauvres de l'éducation nationale : les accompagnants d'élèves porteurs de handicap (AESH ou AVS ) et les personnels administratifs dans les écoles ( EVS).

À cette occasion sur Bordeaux, FO et SUD Education sont venus rejoindre les rangs formés habituellement sur cette question par le Snuipp et la Cgt Educ'action. Nous nous sommes retrouvés donc à plus de 70 personnes (dont 50 AVS , AESH ou EVS ) pour montrer une fois de plus que les précaires pauvres de l'éducation nationale ne sont pas des esclaves modernes, que nous voulons nous battre pour notre dignité et que nous pouvons gagner des petites victoires.

austéritéCes deux rapports sont parus à la rentrée, le premier sur le lien entre le lycée et la fac, par une mission parlementaire en août et le deuxième, sur le coût du lycée, par la Cour des Comptes, le 29 septembre 2015. Les deux critiquent, comme par hasard, un lycée trop cher et peu « efficient » par rapport aux autres pays de l’OCDE. Mais le but du gouvernement et sa ministre Vallaud-Belkacem n’est autre que de préparer une nouvelle réforme du lycée, dans le droit fil de la précédente impulsée par le Ministre de droite Chatel.

souffrance travail 1c1274fLa bonne année du Maire aux équipes d’ATSEM de 5 des 7 écoles maternelles de la commune, ce sera, dès le mois de janvier, des équipes éclatées, réorganisées ! Un ou une référent-e, avec statut hiérarchique, formé-e en deux jours au « management », supervisera les nouvelles équipes.

Une telle réorganisation avait déjà été mise en place à la rentrée 2015 dans les écoles élémentaires, sans consultation des agents ni des écoles.

La Mairie justifie cette décision arbitraire par la volonté d’avoir des équipes plus « efficaces », c’est-à-dire plus « mobiles ».

ConvergenceLa politique du gouvernement Hollande-Valls ne faiblit pas. Le plan de réformes contre les salariés et les plus pauvres pour satisfaire le MEDEF, les actionnaires et les nantis, avance à grands pas. Le budget 2016 confirme l’austérité. Le pacte de responsabilité offrira bien 41 milliards d’euros aux patrons, sans aucune contrepartie. Le plan de réduction des dépenses publiques de 50 milliards va amputer les budgets des communes et des collectivités, ainsi que ceux des services publics, au détriment des populations les plus pauvres.

dialogue social marxDans la négociation sur l’accord PPCR (Parcours personnalisés, carrières, rémunération) le gouvernement vient d’obtenir la signature des syndicats UNSA, CFDT et de la FSU. Le dialogue social engagé depuis des mois sur cette question centrale pour les fonctionnaires des trois fonctions publiques, devait lui permettre d’obtenir un accord pour un bilan présentable sur la question salariale en vue de l’échéance de 2017. Au-delà, il souhaitait obtenir la caution politique des syndicats pour son projet de remise en cause des garanties des fonctionnaires…

prcairesfaujourLa politique de soutien au MEDEF et à la finance du gouvernement Holande-Vall-Macron-Belkacem consiste aussi en la remise en cause des droits et garanties collectives des salariés quel que soit le secteur d’activité public ou privé. (PPCR, redefinition des statuts, rapport Combrexelle...). A l’Éducation nationale le travail précaire connait une augmentation importante ces dernières années, chez les enseignants, les administratifs et les personnels qui accompagnent les enfants handicapés.

manifparisLa manif parisienne du 10 octobre contre la réforme du collège a été plutôt une réussite : 15 à 20000 manifestants sont venus d’un peu partout pour rappeler que le sujet est loin d’être clos pour les enseignants et aussi un grand nombre de parents. Grosse manif donc, mais pas non plus extrêmement massive, de toute façon insuffisante pour faire reculer ce gouvernement, plus que jamais déterminé à renforcer l'autonomie des directions d'établissements.

coursdemoraleOn se rappelle qu’après les attentats du mois de janvier, Najat Vallaud-Belkacem avait promis une « grande mobilisation de l’École pour faire vivre les valeurs de la République […] pour que vive, à l’École, l’esprit du 11 janvier » (conférence du 22 janvier), qui s’est traduite par la mise en œuvre de la morale à l’école dès cette rentrée.

le partenariat public prive pour donner au secteur prive des pans entiers de notre patrimoine public 5119862 LLe gouvernement de gauche d’Uruguay a fait descendre dans les rues des milliers de lycéens, étudiants et enseignants en août dernier. En septembre, suite à la violente expulsion de lycéens occupant le siège central de l’Education (CODICEN), 9 d’entre eux, victimes de violences de la part d’une police formée à l’école de la dictature (de 1973 à 1985), ont été condamnés à 200h de TIG…

IMG 0825Le projet de réforme du collège présenté le 31 mars par la ministre Valaud-Belkacem voudrait parachever le vieux chantier de démolition du collège unique. A nous de la faire reculer.