Macron Pole emploiLe nombre des chômeurs continue de progresser à une allure vertigineuse : toutes catégories confondues, il y avait fin mars 5 950 000 millions d'inscrits à Pôle emploi, soit 320 000 de plus qu'il y a un an.

Ce « résultat » n'est pas le fruit du hasard, mais bien ce­lui de la politique menée par Hollande et son gouverne­ment depuis 2012. Leur seule priorité a été d'améliorer la compétitivité des entreprises, de gonfler leurs marges financières et leurs dividendes.

Pour cela, ils ont détour­né les fonds publics au profit des entreprises avec le pac­te de responsabilité ; ils ont flexibilisé l'emploi en facili­tant les licenciements, en attaquant le Code du Travail, comme vient de le faire la loi Macron. Et ils annoncent de nouveaux coups,  prétendant avec le même cynisme que la droite et le MEDEF, « faciliter les licenciements pour vaincre le chômage »...

Ils se moquent de nous ! « Faciliter les licenciements », c'est donner carte blanche aux patrons pour surexploiter les travailleurs qui ont un emploi, de plus en plus précai­re. Le résultat ? Il est dans les résultats du CAC40 pour 2014 : alors que leur chiffre d'affaire global n'a pas aug­menté, du fait de la stagnation de l'économie, leurs pro­fits ont augmenté de 37 %, pour atteindre 64,4 milliards, dont une bonne moitié sera distribuée aux actionnaires !

(Extrait du bulletin NPA inter-entreprises Pessac Cestas) – 11/05/2015