manif bdx 08 12

municipales

souscription2019

anticap revo

manif 12 12

vignette jkmarxLe film nous présente 5 ans de la vie de Marx et Engels, de 1843 à 1848, une période qui s’achève sur la publication de leur ouvrage le plus connu, le Manifeste du parti communiste. Raoul Peck, dans ses présentations du film, ne manque jamais de préciser que son intention, en le réalisant, était de donner à la jeunesse l’envie de lire Marx et Engels, considérant que c’est une nécessité pour comprendre le monde d’aujourd’hui et contribuer à le changer. Il a bien raison !

Mais, devant l’ampleur de l’œuvre des deux hommes, que lire ? Par où commencer ? Et puis le cadre forcément limité du film, la nécessité d’en faire une œuvre cinématographique vivante, a imposé au metteur en scène de se contenter d’évoquer bien des aspects de la jeunesse des deux hommes et du contexte historique qui nécessiteraient, pour que toute leur importance puisse être perçue, des développements plus importants. Et qu’est-ce qui caractérise, finalement, le marxisme par rapport aux autres courants du socialisme auxquels les deux hommes se confrontent au cours de cette brève période de leur vie ?

C'est de tout cela, et plus, que nous nous proposons de discuter, samedi 30 novembre à partir de 14h00, au local du NPA33..

Réunion – débat du 7 novembre 2019 - Introduction Daniel Minvielle et Monica Casanova

 

On va discuter ce soir des évènements qui se déroulent en ce moment au Chili.

Mais avant que Mónica fasse son introduction sur ce sujet, il nous a semblé nécessaire de faire un point sur le contexte international, où une multitude de mouvements de contestation sociale très puissants explosent et s’enchainent. Au Chili, au Liban, en Irak, en Algérie, en Catalogne, etc… La liste est longue… On peut d’ailleurs y ajouter, ici, le mouvement des Gilets jaunes, celui des urgences, de la RATP, de certains centres de cheminots. Certes, on est loin du degré de généralisation et de puissance de ce qui se passe au Chili et ailleurs, mais c’est bien du même ras-le-bol qu’il s’agit, de la même conscience qu’il n’y a pas d’autre solution, pour défendre ses intérêts, que de prendre, collectivement, ses affaires en main.

Faut-il les craindre, ou portent-elles, au contraire, la perspective d'une autre société, socialiste et communiste ?

Réunion débat, samedi 25 mai, 11h00, au local du NPA33

122853933 o

Débat introduit par François Daurel et Daniel Minvielle

Présentation

1ère partie : Nouvelles technologies de l'information et de la communication, intelligence artificielle... réalité et mythes

2ème partie : Sciences, idéologie, travail et lutte des classes

Introduction à la réunion-débat du 12 avril 2019

Première partie, présentée par Bruno Bajou

Introduction

Dans le cadre de la réforme Blanquer, il serait envisagé de supprimer des programmes de philosophie de terminale, les notions de Travail et d’Inconscient… c’est-à-dire les deux thèmes qui permettent aux lycéens de découvrir le marxisme et la psychanalyse.

En ces temps d’offensive réactionnaire à tout va, cela n’a rien d’étonnant… Car Marx et Freud ont bousculé les préjugés et les idéologies de la société capitaliste, patriarcale de leur temps. Ils se sont attaqués à deux piliers de l’ordre social, pour Marx en militant révolutionnaire, au caractère sacro-saint de la propriété capitaliste, et pour Freud, en médecin conséquent, à la morale religieuse et bourgeoise et à ses conséquences délétères sur la sexualité et le développement psychologique des individus.

Marx et Freud ont forgé des outils pour penser le devenir social et psychologique de l’être humain dans la perspective de sa libération, de son émancipation. Pour Marx, les êtres humains sont le produit de l’histoire des sociétés, de la lutte des classes ; pour Freud, ils sont le produit de leur histoire individuelle parsemée de conflits inconscients entre leurs désirs et les contraintes que la société leur impose. Mais pour les deux, les êtres humains se transforment en agissant et ils sont donc capables de devenir des acteurs conscients de leur propre vie comme des luttes sociales.

En s’appuyant sur les progrès de la société de leur temps, ils ont contribué, dans la continuité de Darwin, à révolutionner notre conception de la Nature, de l’Histoire et de la conscience individuelle…

autres sites

la breche

photoheque rouge