flyer europeBrexit, montée des nationalismes, extrême droite aux portes du pouvoir dans certains pays, reprise économique illusoire, menace d’effondrements bancaires, dettes publiques exorbitantes, incapacité à faire face aux flux migratoires dont elle est une des premières responsables... l’Union européenne traverse une crise profonde.

Son existence, résultat d’un processus initié à la fin de la 2ème guerre mondiale, répond aux intérêts des grandes bourgeoisies européennes face à la concurrence des autres grandes puissances. Mais, comme l’écrivait Trotsky, ces bourgeoisies européennes sont « comme des chiens attachés à la même chaîne ». Prises entre la nécessité de s’unir et la concurrence qui les oppose les unes aux autres, exacerbée par la crise de 2007-2008, elles sont incapables d’aller jusqu’au bout du processus.

Main dans la main, les gouvernements nationaux, la Commission européenne et la Banque Centrale Européenne, confrontés à la crise, en ont fait durement payer la facture aux populations, dans une fuite en avant de régression sociale qui ne pouvait qu’exacerber ce qu’elle prétendait combattre. Cette politique alimente en même temps la propagande démagogique des partis souverainistes qui tentent de dévoyer la révolte sociale dans l’impasse d’un retour aux vieilles frontières du passé.

Nous pensons que ce retour en arrière aurait des conséquences terribles pour les travailleurs et les peuples d’Europe. Sortir de cette impasse, c’est bien sur en finir avec cette Europe des exploiteurs incapable de dépasser ses propres contradictions, mais en amenant le processus jusqu’à son terme, en construisant, pas nos luttes, une Europe démocratique, socialiste, des travailleurs et des peuples.

Nous soumettrons ces idées au débat samedi 28 avril, à partir de 14h30, au local du NPA33, 99 rue Camille Sauvageau.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (flyer A5.pdf)Flyer A5[ ]287 Ko